Les évêques de la région Centre-Est demandent la canonisation du père Lagrange

« Les évêques se réjouiraient de voir reconnue officiellement sa sainteté. En effet, dans la vie sacerdotale et religieuse, il a su allier, avec un rare équilibre, la vigueur intellectuelle et la vie religieuse. […] Il a donné aussi un exemple magnifique de liberté et d’humilité dans la recherche de la vérité ; il a laissé enfin un témoignage héroïque d’obéissance à l’Église qui en a été constituée la gardienne. Ceux qui l’ont connu ont souligné particulièrement l’attachement que le P. Lagrange portait à la Parole de Dieu, aussi bien dans sa vie que dans son enseignement. On peut dire qu’à force de l’étudier et de la prier, elle était devenue la lumière de sa vie. Nous pensons que son exemple mérite d’être proposé dans l’Église d’aujourd’hui. Sa béatification inciterait certainement de nombreux chrétiens à se nourrir plus largement de la Parole biblique, à la recevoir dans l’esprit de l’Église et à la faire fructifier dans l’actualité de leur existence. »

(La Revue du Rosaire, n° 178, avril 2006)


Note. Lettre du 25 mars 1992 publiée dans Église des pays de l’Ain du 3 avril 1992 et dans la Documentation catholique du 3 mai 1992, p. 446.