Marie-Joseph Lagrange (1855-1938) et Franz Cumont (1868-1947) par le R. P. Maurice Gilbert, s. j.

P. Lagrange en 1913
Lagrange est exégète de la Bible ; il s’est tout d’abord confronté à l’Ancien Testament, à ses pages les plus anciennes du Pentateuque, ce qui l’a conduit à étudier aussi les religions sémitiques ; en 1907, sous la pression de difficultés venant des autorités ecclésiales, il passe à l’exégèse du Nouveau Testament et ce nouvel engagement l’amène à s’exprimer sur l’originalité du christianisme par rapport aux orientations du paganisme en matière religieuse.

 

CumontCumont, lui, demeure un des maîtres les plus sûrs de l’histoire des religions du monde antique méditerranéen ; ses travaux concernent principalement le culte de Mithra, l’influence des religions orientales sur le paganisme romain, les conceptions de l’au-delà chez les Anciens.

Lagrange n’aborde donc les religions païennes qu’indirectement, tandis que Cumont n’a rien produit ni sur la Bible ni proprement sur le christianisme. Et pourtant ces deux savants se connaissent…..

Pour lire l’article, cliquer ici → Marie-Joseph Lagrange et Franz Cumont