Écho de notre page Facebook : décembre 2018

 

 

18 décembre 2018

 

 

En cette année 2018, nous fêtons les 80 ans de l’exode du père Lagrange vers le Père, le 10 mars 1938. Le samedi 22 décembre, ce sera l’anniversaire de son ordination presbytérale à Zamora et le dimanche 23 décembre, l’anniversaire de sa première messe à l’autel de Notre-Dame-du-Rosaire au couvent Saint-Étienne de Salamanque.

 

 

 

 

16 décembre 2018

Troisième dimanche de l’Avent 

Saint Jean-Baptiste
par Leonardo da Vinci (1508-1513)

 

Le Seigneur est proche

« Il faut surtout être plus charitable. Souvent je me laisse aller, malgré les avertissements de ma conscience, à des boutades qui dépassent ma pensée… Être plus avenant pour tous, ne pas me retirer sous ma tente, faire des avances aux nouveaux, être un élément de conciliation, de paix et de joie. » (Marie-Joseph Lagrange, Journal Spirituel, décembre 1900, p. 325, Cerf, 2014.)

 

 

 

 

 

10 décembre 2018

« Le 10 décembre 1895, le père Lagrange (7 mars 1855-10 mars 1938) indique dans son Journal spirituel : Première pierre basilique. »

En ce temps de l’Avent, nous marchons vers Bethléem. Et, comme le 10 de chaque mois, nous nous retrouvons en union de prières avec fr. Manuel Rivero o.p. Confions nos intentions à l’intercession du père Lagrange o.p. et pour sa prochaine béatification.

Pour confier vos intentions de prières, écrire à fr. Manuel Rivero : manuel.rivero@free.fr. Faites connaître les grâces obtenues par votre prière à l’intercession du père Lagrange. C’est important.

 

 

9 décembre 2018

Deuxième dimanche de l’Avent

Tout ravin sera comblé et toute montagne et colline abaissée ; et les chemins sinueux deviendront [une voie] droite, et les raboteux des chemins unis.

Et toute chair verra le salut de Dieu. (Luc 3, 6.)

Si Luc continue  seul la citation [d’Isaïe], c’est sans doute pour aboutir à l’idée importante du verset 6. Cependant il a pu avoir en vue le sens symbolique. Les vallées comblées, ce sont probablement les affamés remplis de bien (1, 52) ; les montagnes abaissées, ce sont les puissants déposés (1, 52) ; désormais le Seigneur trouvera des âmes droites, et des chemins aisés pour pénétrer les cœurs. […] Luc omet : « et on verra la gloire du Seigneur », qui ne convenait ni pour son sens dans l’A. T., ni pour caractériser le premier avènement de Jésus. Au contraire le dernier mot (v. 6) emprunté aux LXX (héb. et toute chair ensemble la verra [la gloire de Iahvé]) répond parfaitement à la prophétie du vieillard Siméon touchant Jésus (2, 30 s.), et à l’idée de l’universalité du salut (Act. 28, 28).

(Marie-Joseph Lagrange o.p., L’Évangile selon saint Luc, Lecoffre-Gavalda, 1941, pp. 105-106.)

8 décembre 2018

Inmaculada Concepción (c. 1700)-Colección Carmen Thyssen-Bornemisza

Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie

L’union du Fils de Dieu avec la nature humaine eût pu comporter une naissance ordinaire – les théologiens ne le nient pas – mais quelle suprême convenance à ce qu’il ne donne à personne autre qu’à Dieu le nom auguste de Père ! Quelle clarté plus grande sur le fait des deux natures unies en une personne ! Quelle dignité plus haute pour Marie, qui seule avec le Père peut dire : « Mon Fils Jésus ! » Quelle consécration de la vie de parfaite chasteté si féconde en biens spirituels parmi les hommes !

(Marie-Joseph Lagrange, L’Évangile de Jésus Christ avec la synopse, Artège-Lethielleux, 2017, p. 49.)

 

 

 

4 décembre 2018

Grâces reçues

Le 10 de chaque mois, en communion avec fr. Manuel Rivero o.p., nous prions Notre Père Saint « afin que par l’intercession du frère Marie-Joseph Lagrange o.p. nous obtenions des grâces dont nous avons besoin, et en particulier nous précisons laquelle ». Pour certains même, cette demande de grâces fait partie de leur prière journalière. Des grâces sont reçues. Aussi toutes celles et tous ceux qui souhaitent témoigner de ces grâces reçues par l’intercession du père Lagrange peuvent écrire au Fr. Manuel Rivero o.p. Courriel : manuel.rivero@free.fr

 

 

 

1erdimanche de l’Avent

Redressez-vous !
V. Dionne

« Redressez-vous, et relevez vos têtes, car elle approche votre délivrance ! » Luc 21, 28.

[…] Et saint Luc reproduit la parabole du figuier. Il a donc entendu cette parabole de l’aurore du règne de Dieu sur la terre. Le figuier a ses premières feuilles aux jours du printemps. Cette saison existe à peine en Palestine. L’été succède presque aussitôt à l’hiver. Or, l’été, pour saint Luc, c’est le Règne de Dieu. Cette génération n’aura pas tout à fait disparu, que déjà seront survenus le règne et la délivrance : « Le ciel et la terre passeront », dit Jésus, « mais mes paroles ne passeront pas », ces paroles qui furent la prédication du règne, qui sont encore vivantes et efficaces, et qui le seront toujours.

(Marie-Joseph Lagrange, L’Évangile de Jésus Christ avec la synopse évangélique, Artège-Lethielleux, 2017, p. 525.)