Rosaire, radio Arc-en-ciel, le 18 mars 2019. Rosaire avec saint Joseph par Fr. Manuel Rivero O.P.

Bonsoir, chers amis du Rosaire. Demain, le 19 mars, nous célébrerons la fête de saint Joseph, le père adoptif de Jésus.
Nous allons méditer les mystères de la vie de Jésus à partir de saint Joseph tel que la révélation biblique le présente dans l’Évangile selon saint Matthieu. Si saint Luc, évangéliste, nous a transmis les événements de la naissance et de l’enfance de Jésus à partir de Marie, saint Matthieu le fait à partir de Joseph.

Faisons le signe de la croix en prenant dans nos mains la croix du chapelet :
Tous : Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.
Credo. Notre Père. 3 Ave Maria.

Premier mystère joyeux : la généalogie de Jésus

De l’Évangile selon saint Matthieu 1,1 : « Livre de la Genèse de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham. »

Saint Matthieu révèle la nouvelle genèse, la nouvelle création, accomplie par Jésus, le Fils de Dieu fait homme, né de Marie, descendant de la tribu de David par l’adoption de Joseph. Il y a le livre de la Genèse qui dévoile l’origine du monde en Dieu. Il y a la nouvelle genèse proclamée dans l’Évangile.

Saint Joseph (détail)
Fra Angelico

Pour saint Matthieu, c’est Joseph qui assure la continuité entre l’Ancien et le Nouveau Testament en tant que membre de la tribu de David. Le Messie devait naitre de la descendance du roi David. Jésus naîtra à Bethléem, la ville de David. La généalogie de saint Matthieu aboutit à Joseph, l’époux de Marie, « de laquelle naquit Jésus, que l’on appelle Christ » (Mt 1,16).

Dieu est entré dans l’histoire des hommes. Il n’a pas reculé devant leurs turpitudes et leurs crimes. Cette histoire marquée par des infidélités, des adultères et des meurtres nous l’appelons histoire sainte parce que sanctifiée par notre Dieu trois fois saint.

Dieu a sanctifié Joseph pour la mission à accomplir : devenir l’époux aimant et fidèle de Marie d’une part et le protecteur de Jésus en tant que père adoptif et éducateur d’autre part.

Prions pour notre temps et pour notre histoire personnelle et collective, sanctifiés par Dieu.
Prions que nous accomplissions la mission que Dieu nous confie.

Notre Père. Ave Maria. Gloria.
CD Devenir n°10 Saint Joseph

Deuxième mystère : l’Annonciation faite à Joseph

De l’Évangile selon saint Matthieu 1,18s : « Telle fut la genèse de Jésus Christ. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph : or, avant qu’ils eussent mené vie commune, elle se trouva enceinte par le fait de l’Esprit-Saint. Joseph, son mari, qui était un homme juste et ne voulait pas la dénoncer publiquement, résolut de la répudier sans bruit. Alors qu’il avait formé ce dessein, voici que l’Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme : car ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint. »

Joseph connaissait la droiture et la sainteté de Marie. Comme la fiancée n’habitait pas la maison du futur mari, peut-être des gens ont rapporté à Joseph la grossesse de Marie avec des commentaires malveillants. Le « ladilafé». L’Ange confirme en songe à Joseph l’honnêteté de Marie et la sainteté de l’enfant, conçu par l’Esprit-Saint.

Prions pour tous les couples et pour toutes les familles.
Prions pour que disparaissent la médisance et la calomnie, l’envie et la jalousie.

Notre Père. Avec Maria. Gloria.
CD Devenir n°10 Saint Joseph

Troisième mystère : Joseph donne le nom à l’Enfant Jésus

De l’Évangile selon saint Matthieu : « L’Ange du Seigneur dit à Joseph en songe : « Marie, ta femme, enfantera un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus, car c’est lui qui sauveras son peuple de ses péchés. »
Jamais un homme dans l’Ancien Testament n’avait reçu un telle mission : veiller sur celui qui allait libérer Israël non des peuples ennemis mais de ses péchés !

Moïse avait été choisi et envoyé pour faire sortir Israël de l’esclavage de l’Égypte vers la Terre promise. Les Juges comme Samson avaient vaincu les oppresseurs par une force physique extraordinaire, don de Dieu.

Joseph reçoit une tâche et une grâce uniques : devenir le père adoptif du Messie libérateur des puissances du mal et de la mort.

Dans l’Évangile selon saint Matthieu, c’est Joseph et non Marie qui donne le nom de Jésus à l’enfant conçu du Saint-Esprit. Le nom était accordé le huitième jour après la naissance au moment de la circoncision.

Joseph a veillé sur son épouse, Marie, et sur  l’Enfant Jésus pour qu’ensemble, en famille de Dieu, la mission du Messie puisse être menée à bien selon le plan de Dieu.

L’étymologie du mot « évêque » nous révèle le sens de cette charge : « veiller sur », « surveiller ». En ce sens, saint Joseph est le modèle des évêques, les surveillants du troupeau qui leur est confié par Dieu. Il arrive que saint Joseph soit représenté dans l’art portant le bâton fleuri d’Aaron, le grand-prêtre choisi par Dieu (cf. Nb 17, 20-25). En effet, si le grand-prêtre veillait sur le temple, saint Joseph a veillé sur son épouse, le temple de Dieu, « le buisson ardent », symbole de la présence de la divinité. Saint Paul, inspiré par l’Esprit-Saint, écrit aux chrétiens de Colosses qu’en Jésus « habite corporellement la plénitude de la divinité » (Col 2,9). La Vierge Marie a porté en son sein corporellement cette plénitude de la divinité et saint Joseph a veillé sur elle et sur le développement intégral de son fils adoptif, Jésus.

Prions pour tous ceux qui veillent sur les autres : le pape, les évêques, les prêtres, les parents, les éducateurs, les surveillants de prison …
Prions pour que les responsables veillent sur les autres sans désir de domination à l’image de saint Joseph, homme juste et chaste.
Prions pour ceux qui sont sous le patronage de saint Joseph.

Notre Père. Ave maria. Gloria.
CD Devenir n°10 Saint Joseph

Quatrième mystère : la naissance de Jésus

De l’Évangile selon saint Matthieu 1, 22s: « Tout ceci advint pour que s’accomplît cet oracle prophétique du Seigneur : Voici que la vierge concevra et enfantera un fils, et on l’appellera du nom d’Emmanuel », ce qui se traduit : « Dieu avec nous ». Une fois réveillé, Joseph fit comme l’Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui sa femme ; et il ne la connut pas jusqu’au jour où elle enfanta un fils, et il l’appela du nom de Jésus. »

Joseph se montre homme de peu de paroles mais homme d’action. Saint Joseph figure dans l’histoire de la Bible et de l’Église comme « le grand silencieux ». S’il nous est possible d’accéder à l’âme de la Vierge Marie à travers ses quelques phrases retenues dans les évangiles, il n’en va pas de même pour son époux Joseph. Pas une seule phrase de lui n’a été rapportée par les évangélistes.

Pourtant ce silence non seulement ne nuit pas à sa sainteté mais il accorde une grande profondeur à sa mission. Joseph a reçu l’annonce de l’ange en songe. Il s’est levé pour accomplir la mission demandée par Dieu : prendre Marie pour épouse et veiller sur l’enfant Jésus qui va naître non pas d’un vouloir de l’homme mais de l’Esprit-Saint.

C’est pourquoi saint Matthieu évangéliste l’appelle « juste ». Pour nous le mot justice nous fait penser à la justice sociale et aux revendications salariales. Dans la Bible la justice équivaut à la sainteté. Joseph est juste non seulement parce qu’il a travaillé correctement dans son atelier d’artisan dans le bâtiment mais parce qu’il a ajusté sa volonté à celle de Dieu. La prière du Notre Père a pris chair en lui : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ».

La volonté de Dieu conduit précisément le croyant à la plus haute réalisation de son existence malgré les apparences. Nombreux sont ceux qui plaignent Joseph. Un ami m’avouait un jour : « J’ai toujours eu pitié de saint Joseph qui me semblait un personnage falot chargé d’un mauvais rôle. Il n’était pas tout à fait un mari ni tout à fait un père. Mais j’ai découvert la force de sa mission quand je suis moi-même devenu père. À la naissance de mon premier enfant, j’ai été saisi d’un sentiment étrange. Ma femme tenait dans ses bras le bébé qui venait de sortir de son sein. Il faisait partie d’elle-même. Ce n’était pas mon cas. Le bébé s’interposait maintenant entre la femme que j’aimais et moi. Recouvert de sang, ses cris ne me le rendaient pas attirant. Je me suis dit intérieurement qu’il me fallait l’accepter, l’ « adopter » et le reconnaître comme mon enfant. Et à ce moment-là, j’ai pensé à saint Joseph. Me voilà en train de vivre sa propre démarche d’ « adoption ».

Au fond, toute personne se trouve face au dilemme de l’adoption d’une manière ou d’une autre. Pas d’adoption, pas d’engagement, pas d’amour. Il me semble possible de parler d’adoption dans les différentes situations de l’existence : notre corps, notre famille, notre histoire, notre pays, notre sexe, nos travaux et missions …

Consécration au Seigneur Jésus par l’entremise de son père adoptif, saint Joseph : « Entre tes mains, saint Joseph, je remets mon corps et mon âme, ma vie et ma mort, mes projets et mes soucis matériels, ma famille et toutes les familles, le pape et tous les évêques qui veillent sur ton Église.

Saint Joseph, tu as accompli la volonté de Dieu dans la prière silencieuse, je te prends pour modèle et je me confie à ton intercession auprès de Jésus le Christ, notre Sauveur, pour adopter avec foi le contexte familial et social que je n’ai pas choisi, où Dieu m’appelle à servir saintement. Amen ! »

Notre Père. Avec Maria. Gloria.
CD Devenir n°10 Saint Joseph

Cinquième mystère : La fuite en Égypte et le retour à Nazareth

De l’Évangile selon saint Matthieu 2, 13s : « Voici que l’Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte ; restes-y jusqu’à ce que je te le dise. Car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Il se leva , prit avec lui l’enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Égypte. (…) Quand Hérode eut cessé de vivre, voici que l’Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph, en Égypte, et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et mets-toi en route pour la terre d’Israël ; car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. » Il se leva, prit avec lui l’enfant et sa mère, et rentra dans la terre d’Israël. »
Joseph a sauvé l’Enfant Jésus de la menace mortelle d’     Hérode. Marie et Joseph ont connu l’angoisse de l’exode. Ils ont vécu en réfugiés politiques en Égypte.

Prions pour tous les réfugiés politiques et économiques.
Prions pour ceux qui sont menacés de mort sans oublier les enfants dans le ventre de leur mère menacés par l’avortement.

Notre Père. Ave Maria. Gloria.
CD Devenir n°10 Saint Joseph
…………………………
Prions : Dieu tout-puissant, à l’aube des temps nouveaux, tu as confié à saint Joseph la garde des mystères du salut ; accorde maintenant à ton Église, toujours soutenue par sa prière, de veiller sur leur achèvement. Par Jésus-Christ …

Bénédiction :
La prière de ce soir a été animée par Joëlle, Sonia, Henri à la technique, et moi-même, le frère Manuel, dominicain.
Chant sur saint Joseph par Jean Claude Gianadda. CD Devenir.
Bonne fête de saint Joseph à tous !
Bonne nuit et à lundi prochain !

CD Il est vivant n° 6 Couronnée d’étoiles

Photos: Fra Angelico. Saint Joseph. Florence. Italie.