10 mai 2019 : « S’abandonner à l’étreinte de Dieu en Jésus-Christ » par le père Marie-Joseph Lagrange o.p.

Père Marie-Joseph Lagrange o.p. : « S’abandonner à l’étreinte de Dieu en Jésus-Christ »
« L’Évangile est toujours vivant parce que Jésus-Christ a promis à ses apôtres qu’il serait avec eux, jusqu’à la consommation des siècles, qu’il enverrait l’Esprit-Saint, qu’il ferait sa demeure dans les âmes avec son Père et avec l’Esprit qui procède de tous deux.
Il y a un envahissement des choses divines, qui étonne la raison. C’est l’insertion de la divinité dans l’humanité, la nature humaine participant par la grâce à la nature divine, une telle prodigalité de dons, des exigences si hautes qu’une raison trop courte en est écrasée plutôt qu’attirée. On est tenté de dire que c’est trop beau !
Mais en dehors, il n’y a rien, rien qui compte pour nous, rien qui porte la marque de l’infini. Nous voilà en face du néant. Où aller, Seigneur ? Il ne reste qu’à se renfermer dans un doute fastueux – ou désespéré. Ou plutôt à se serrer autour de Pierre qui dit toujours : « « Vous avez les paroles de la vie éternelle », et à s’abandonner à l’étreinte de Dieu en Jésus-Christ. » (Marie-Joseph LAGRANGE, L’Évangile de Jésus-Christ avec la synopse évangélique. Paris. Artège. Lethielleux. 2017. Épilogue, p. 675).

Photo : Jésus avec sainte Catherine de Sienne. Couvent dominicain de Santa Sabine. Rome. Italie.