La leçon d’humilité de Benoît XVI, du pape François et du P. Lagrange par Rigoberto Gerardo Ortiz Treviño

Le 29 juin 1012, saint Pie X décréta, qu’aucune publication sur les Saintes Écritures du P. Marie-Joseph Lagrange o. p. (1855-1938), étaient : « (…) retirés totalement de la formation des séminaristes. » C’était le temps des erreurs du modernisme. Concrètement, Alfred Loisy (1857-1940) avait adopté la méthode critique allemande pour interpréter les Saintes Écritures se demandant si le Christ de la foi était le même que le Christ historique.

(Lire la suite en espagnol)

 

 

Espagnol