PALMYRE par le P. M.-J. Lagrange des Frères prêcheurs

Archéologie

PALMYRE 

 

Les pages qui suivent ne contiennent ni érudition, ni descriptions pittoresques. Des maîtres, à la suite de Volney, ont peint avec les plus riches couleurs « la reine du désert ». Mais peut-être y a-t-il intérêt à tracer une idée moyenne exacte de son histoire, de ses monuments, de ses inscriptions, de sa religion. On essaye de dire ici très brièvement ce qu’a été et ce qu’est encore Tadmor, que nous connaissons plutôt sous son nom grec de Palmyre.

(P. M.-J. Lagrange des frères Prêcheurs)

 

Palmyra_SYRIE_373