Écho de notre page Facebook : août 2016

31 août 2016

La prière de prédilection du père Lagrange était :
O domina mea sanctissima… Ô ma Très Sainte Mère…
Vous pouvez lire cette belle prière sur la page suivante : http://www.mj-lagrange.org/?p=8822

29 août 2016

Martyre de Saint Jean Baptiste

Saint Jean le Baptiste par Aidan Hart

Saint Jean le Baptiste
par Aidan Hart

 

 

« L’ombre où le prophète souhaitait de s’éteindre enveloppa son martyre.
Nul témoin n’a raconté comment il accueillit l’ordre inique, et dans quelle paix il mourut »,

(Abbé Constant Fouard, La Vie de N.-S. Jésus Christ.
Cité par le Père Lagrange dans son livre L’Évangile de Jésus Christ. La mort de Jean Baptiste).

 

 

 

25 août 2016

Annunciazione_chiesa_sant_agostino_amatrice_1491Dans la vie du père Lagrange, il y a eu des croix : la mort de son père qui ne put assister à son ordination presbytérale à Zamora, le 22 décembre 1883 ; l’interdiction inexpliquée et inexplicable de ses ouvrages dans les séminaires ; son départ obligé de l’École biblique de Jérusalem en septembre 1912. Le père Lagrange a porté ces fardeaux dans la foi et l’obéissance en communion avec le Christ souffrant. Des amis l’ont soutenu sur ces voies douloureuses à la manière de Simon de Cyrène. Parmi eux figure son ami fidèle, le frère L.-H. Vincent qui partagea avec lui la grande aventure de la fondation de l’École biblique et à qui il dédia affectueusement son Introduction au Nouveau Testament : « Que pouvait l’épreuve, sinon resserrer cette entente du cœur et de l’esprit ? » (extrait des méditations des mystères douloureux. Le portement de Croix par fr. Manuel Rivero, O. P.)

Prions pour ceux qui ont besoin d’aide et pour ceux qui peuvent la donner.
Prions pour toutes les victimes du tremblement de terre en Italie et pour les familles éprouvées par cette tragédie que nous confions à l’intercession de la Vierge Marie.

Photo. Annunciazione, Chiesa Sant Agostino, Amatrice (1491).

 

23 août 2016

Ave Maria ! Sainte Rose de Lima.

Ste Rose de Lima (Isabel de Florès de Oliva (1586-1671), tertiaire dominicaine espagnole, patronne des Amériques) Photo : From the Dominican House of Studies in Washington, D. C., Fr. Lawrence Lew, o. p.

Ste Rose de Lima
(Isabel de Florès de Oliva (1586-1671), tertiaire dominicaine espagnole, patronne des Amériques)
Photo : From the Dominican House of Studies in Washington, D. C., Fr. Lawrence Lew, o. p.

 

 

22 août 2016

Vierge du Rosaire (détail) Louis Brea (1450-1523) église des Dominicains, Taggia (Italie)

Vierge du Rosaire
(détail) Louis Brea (1450-1523) église des Dominicains, Taggia (Italie)

 

Dans son livre : Le père Lagrange. Sa vie. Son œuvre (Parole et Silence, 2013), le père Louis-Hugues Vincent o. p. mentionne que

« le père Lagrange confiait sa détresse à la Très Sainte Vierge, sa Reine, sa Mère, dont il veut être l’esclave absolu, pour qu’elle fasse de lui le serviteur et l’esclave de Jésus par l’amour de la Croix. Si discret que demeure ce coup d’œil furtif sur ses dispositions religieuses, je me le serais interdit si l’expérience personnelle ultérieure et bien longtemps prolongée de sa direction spirituelle n’avait rendu manifeste pour moi que les principes surnaturels dont il s’efforçait, avec une indulgente bonté de m’inculquer, tout au moins le désir, étaient ceux-là même dont sa piété vivait depuis sa formation dominicaine. »

« Marie, Reine du Ciel, priez pour nous ! »

 

19 août 2016

Fils de saint Dominique : Le lectorat en théologiest-thomas-immaculee-conception

Je n’ai pas fait mention de mon examen de lectorat, que je passai le 14 juillet. J’avais donc terminé mes études de théologie scolastique. Je prêtai sans scrupule, avec une conviction ferme, le serment de ne pas m’écarter de la solida S. Thomae doctrina, par où j’entendais une doctrine qui fît certainement partie de la construction théologique du saint Docteur. Je n’eus jamais aucun goût pour les discussions entre théologiens modernes. Dès ma première année de théologie (11 juin 1881), j’écrivais :

« En un mot, considérer saint Thomas comme la conclusion harmonieuse de toute la doctrine catholique, et non comme le point de départ de toutes les chicanes. Ô ma très pure Souveraine, accordez-moi dans la recherche de la vérité un calme serein, une paix profonde… Ô très pure Marie, soyez ma Maîtresse de théologie ; enseignez-moi le dogme, à combattre les hérésies, non les catholiques. Prenez mon esprit comme mon cœur : tout est à vous, daignez en disposer toujours. »

J’avoue que je craignais une pointe d’esprit sectaire dans un attachement excessif à une doctrine particulière, dont on se fait sans s’en douter un motif de glorification pour soi-même. Si cette impression me vint à la suite d’un incident personnel, elle n’en fut pas moins profonde et une règle de vie. On disait volontiers autour de moi que le thomisme s’accorde mieux avec le probabiliorisme ou du moins avec l’équiprobabilisme. J’avoue ici que l’équiprobabilisme me paraissait une chimère, et je m’en tenais à la solide probabilité comme règle d’action (Notes sur ma vie, Père Lagrange).

 

15 août 2016

Assomption Fra Angelico

Assomption
Fra Angelico

 

 

 

 

 » La fête de votre Assomption toujours si féconde en grâces, ô ma Mère, produira encore des fruits puisqu’elle me ramène dans votre maison. »

(Père Lagrange, Journal spirituel)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 août 2016 : Sainte Claire d’Assise

Sainte ClaireDans son Journal spirituel le père Lagrange s’examine souvent sur sa pratique personnelle de l’esprit de pauvreté. « Degrés de pauvreté : 1° être en fait dépouillé de tout, ne rien faire de contraire au vœu ; 2° être détaché en esprit des choses dont on a l’usage. Ex. : les prêter volontiers ; 3° faire volontiers le sacrifice des choses superflues ; 4° faire volontiers le sacrifice des choses nécessaires ; 5° quand on est malade. » Puis, il cite sainte Angèle de Foligno : « La pauvreté est si réellement la racine et la mère de toute humilité et de tout bonheur, que l’abîme où je vois cela ne peut se décrire. L’homme qui verrait le bien de la pauvreté, l’amour de Dieu tomberait sur lui ! »

Pie XII, Lettre Apostolique (en forme brève) proclamant Ste Claire Patronne Céleste de la Télévision (21 août 1958)
Mémoire de sainte Claire, vierge. Première plante des pauvres Dames de l’Ordre des Mineurs, elle suivit saint François d’Assise et mena au couvent de Saint-Damien une vie très austère, mais riche d’œuvres de charité et de piété. Aimant par-dessus tout la pauvreté, elle n’accepta jamais de s’en écarter, pas même dans l’extrême indigence ou dans la maladie.

10 août 2016

Aujourd’hui, nous sommes en union de prières avec frère Manuel Rivero op qui célèbre la messe de ce jour aux intentions de « amis du père Lagrange » et pour sa béatification prochaine.

8 août 2016 : Solennité de Notre Père Saint Dominique

San Domenico*

 

Notre Père Saint Dominique avait neuf manières de prier. Il disait souvent :

« Seigneur, si tu le veux tu peux me guérir. »

« Seigneur, ne leur impute pas ce péché. »

Il priait prosterné pour obtenir à ses enfants l’esprit des huit béatitudes

(Père Lagrange, Journal spirituel).

 

 

6 août 2016

Transfiguration, icône« Prenant avec lui Pierre, Jean et Jacques, Jésus gravit la montagne pour prier. »

Saint Luc précise que Jésus a dévoilé la lumière de sa divinité pendant qu’il priait. Pour le Père Lagrange, la prière était repos et lumière dans les épreuves.

 

1er août 2016

P. Lagrange en 1895

P. Lagrange en 1895

 

« La Bible est un livre sacré sans être un livre secret », explique le Père Lagrange..

Tout en continuant d’habiter le sanctuaire dans son usage liturgique, elle doit aussi en sortir : elle est destinée aux croyants, qui ont à l’interpréter selon les lumières de leur raison et de leur foi, à l’aide de toutes les ressources qu’offre la modernité.

Déjà la leçon inaugurale du 15 novembre 1890 y invitait, dans une tonalité lacordairienne sinon pour le style, du moins pour l’inspiration : « Essayons donc, nous qui aimons tant ce que notre temps aime de beau et de bon, de parcourir avec lui la carrière. » Le statut de l’Écriture n’est pas différent de celui des sacrements : « une chose sainte, mais ordonnée par Dieu au salut des âmes », proposée à tous, exposée à la profanation ; « l’intérêt des âmes le veut ainsi ».

En ce qui concerne la Bible, « cette chose sainte est la lumière des âmes et je dois la faire luire aux âmes, même s’il faut pour cela qu’elle sorte du sanctuaire », au prix d’une sécularisation. Lui appliquer les méthodes modernes de la critique, en faire l’objet de publications savantes, ce n’est pas seulement lui faire subir le sort commun de tous les textes relevant de l’histoire des religions, c’est aussi la mettre en condition d’éclairer les esprits (Le Père Lagrange ou la miséricorde de la vérité par Bernard Montagnes o. p.).