Écho de notre page Facebook : juin 2017

29 juin 2017

Les deux piliers de l’ÉgliseCommémoration de S. Paul et S. Pierre. S.Clemente et Sebastiano D. Ghirlandaio 15e.Madonna con bambino.Duomo San Martino.Lucca.Italie

Saint Pierre, auteur de la première catéchèse. Il n’en a pas seulement donné le signal, il en a fixé le thème, esquissant les grandes lignes de la vie de Jésus. « Il avait toujours été le compagnon le plus fidèle, le témoin le plus clairvoyant, et vraiment le directeur des caravanes. C’était à lui de raconter l’Évangile. Son influence ne fut pas seulement prépondérante. Elle fut hors de pair » (M.-J. Lagrange, Évangile selon saint Matthieu, Paris, 1927, p. 552.)

Saint Paul : « Il faut toujours répéter que le génie de saint Paul, les lumières qu’il reçut de Dieu ne parurent jamais mieux que dans l’accord qu’il perçut entre les deux Testaments. » (M.-J. Lagrange, Épître aux Romains, p. 81.)

 

16 juin 2017

P. Lagrange sculptureLe Père Lagrange a laissé un sillage de lumière…

La pierre angulaire du renouveau exégétique reste la création de l’École biblique de Jérusalem et l’image magnifique du P. Lagrange lui aussi vilipendé et desservi par d’étroits esprits, lui aussi réhabilité et laissant un sillage de lumière pour tous ceux qui veulent découvrir la Parole de Dieu dans un esprit de foi et d’humilité. La Parole de Dieu a retrouvé sa place dans la vie du Peuple de Dieu ; la grande encyclique de Pie XII, Divino afflante Spiritu, viendra le confirmer en 1943. Le Père Lagrange avait lui-même mis en garde contre les excès de la méthode historico-critique lorsque manquent certains principes de base, plus tard rappelés, à de nombreuses reprises, par le magistère, y compris par le pape Benoît XVI, qu’on présente trop restrictivement comme un pur liturgiste, alors qu’il est – entre autres – un exégète de premier ordre (cf Jésus en deux tomes) et un ecclésiologue de non moindre talent. (Source : www.revue-kephas.org, avril-juin 2012.)

11 juin 2017

Les Trinités de la terre et du ciel Andrés López (18e) Museo Nacional de Arte Mexico

Les Trinités de la terre et du ciel
Andrés López (18e)
Museo Nacional de Arte Mexico

Le mystère de la Trinité : Le Père se donne au Fils. Toute la vie du Père passe dans son Fils car le Père ne pense jamais à lui-même, mais à son Fils. En se recevant du Père, le Fils exulte dans l’action de grâces. Il ne fera pas sa volonté mais la volonté de son Père. Dans la reconnaissance pour la Vie reçue, le Fils se donne au Père dans la communion du Saint-Esprit.

Cette circulation d’amour divin créateur, filial, et d’échange, fera le dynamisme de la vie et de l’œuvre du père Lagrange.

(Prier 15 jours avec le P. Lagrange, Fr. Manuel Rivero, o. p., p. 96, Nouvelle Cité, 2008.)

 

« 10 juin 2017 »

« Que la paix et les bénédictions du Seigneur Jésus soient en vous par Marie. »
(Père Lagrange, Journal spirituel.)

Nous sommes en union de prières avec fr. Manuel Rivero o. p. au cours de la messe qu’il célèbre en ce jour anniversaire : aux intentions des amis de l’association du père Lagrange, à l’intention confiée par Sophie, et pour la béatification de cette grande figure de l’Église : le père Marie-Joseph Lagrange o. p.

Pour vos intentions de prières, écrivez-nous : pere.marie.joseph.lagrange@gmail.com

 

 

6 juin 2017

Nouveauté-L'Évangile de Jésus Christ par le P. Lagrange o.pLe monde a besoin de l’Évangile (Pape François, 4 juin 2017)

Lors de la parution de L’Évangile de Jésus Christ par le père Lagrange, Mgr Batiffol écrivait, en 1928 : « Je voudrais pouvoir louer avec une absolue indépendance ce beau livre qui est la conclusion d’une vie plus belle encore (…) la génération montante qui semblait vouloir se détourner de l’histoire des primes origines chrétiennes comme d’un autre champ du potier (1), y est ramenée par des explorateurs de la compétence la plus avertie et la foi la plus assurée. »

(1) Dans l’édition de 2017, (Mt 27, 3-10), p. 588.

 

2 juin 2017

La voie royale du salutPentecostés-El Greco, 1597

C’est de confiance qu’on manque le plus parce qu’on ne sent pas toujours l’effet sensible de la prière. Et encore, quand prie-t-on avec courage, sans en sentir l’effet ! La fin de la prière vient mieux que le commencement, dit l’Esprit Saint. Il faut envisager avec courage les commencements de la prière, qui souvent ne sont pas sans amertume. L’aridité vient, ou de la fatigue, il n’y a qu’à se résigner ; ou de la tiédeur, il faut prier, crier, supplier ; ou d’une épreuve de la bonté divine, il faut en rendre grâce, et se rappeler toujours quand la prière est invincible, que la prière est la voie royale du salut et le plus sûr moyen de glorifier Dieu comme Dieu (Marie-Joseph Lagrange, o. p., Journal spirituel, Cerf, Paris, 2014).