Rosaire, radio Arc-en-ciel (Saint-Denis-La Réunion) 6 janvier 2020 par fr. Manuel Rivero o.p.

Fête de l’Épiphanie

Bonsoir, chers amis du Rosaire. Nous prions ce soir dans le rayonnement de la fête de l’Épiphanie, manifestation de l’Enfant Jésus à toutes les nations, symbolisées par les trois mages qui ont adoré le fils de Marie à Bethléem.

Le chapelet nous introduit dans la contemplation du mystère infini et éternel de Jésus. Le chapelet nous donne aussi d’adorer Jésus, dans sa sainte humanité et dans sa divinité.

C’est dans la prière d’adoration que nous nous abandonnons à Dieu dans la foi pour recevoir son amour et l’aimer en retour. Adoration qui nous unit à Jésus et par Jésus au Père dans la communion de l’Esprit Saint.

Faisons le signe de la croix qui nous élève vers Dieu à la verticale et nous rapproche de nos frères et de nos sœurs à l’horizontale :

Tous : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Prions le Credo qui nous donne les mots et le contenu de notre foi chrétienne.

Notre Père et trois Ave Maria. Gloria.

Ce soir nous allons prier les mystères joyeux du Rosaire.

Premier mystère joyeux : l’Annonciation de l’ange Gabriel à Marie, Annonciation de l’ange à Joseph

De l’Évangile selon saint Matthieu 1, 18: « Or telle fut la genèse de Jésus Christ. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph : or, avant qu’ils eussent mené vie commune, elle se trouva enceinte par le fait de l’Esprit Saint. Joseph, son mari, qui était un homme juste et ne voulait pas la dénoncer publiquement, résolut de la répudier sans bruit. Alors qu’il avait formé ce dessein, voici que l’Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi, Marie, ta femme :  car ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus : car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »  

Il y a l’Annonciation de l’ange Gabriel à Marie dans l’Évangile selon saint Luc. Il y a aussi l’Annonciation de l’ange à Joseph dans l’Évangile selon saint Matthieu.  Le rôle et la dignité de saint Joseph sont grands. C’est lui qui insère Jésus dans la dynastie du roi David d’où devait naître le Messie.

La mission de saint Joseph est unique dans la Bible : éduquer l’enfant Jésus qui délivrera son peuple de ses péchés. Jamais un prophète n’avait reçu une telle vocation. Dans l’Ancien Testament, les Juges comme Sanson, avaient délivré Israël des ennemis mais pas des péchés. Seul Dieu peut sauver l’humanité du péché.

L’art chrétien présent saint Joseph portant le bâton fleuri d’Aaron, symbole du choix de Dieu. Àl’image du grand-prêtre qui veille sur le Temple, saint Joseph veille sur la Vierge Marie, le Temple du Très-Haut. En Jésus habite corporellement la plénitude de la divinité (cf. Col 2,9).

Le pape émérite Benoît XVI, qui avait reçu le prénom de Joseph au jour de son baptême, voyait en saint Joseph le modèle des évêques qui veillent sur l’Église.

Prions pour toutes les familles.

Prions pour l’éducation des enfants et pour la catéchèse à transmettre aux enfants.

Prions pour les pères de famille et pour les évêques.

Notre Père. Avec Maria. Gloria.

CD Adorez-le n° 1 Adorez-le.

Deuxième mystère joyeux : La Visitation de Marie à sa cousine Élisabeth

De l’Évangile selon saint Luc 1, 39s : « En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Juda. Elle entra chez Zacharie et salua Élisabeth. Et il advint, dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein et Elisabeth fut remplie d’Esprit Saint. »

Les évangiles nous ont laissé juste quelques phrases sur la Vierge Marie et elles sont précieuses. Saint Luc souligne que Marie, enceinte de Jésus, marchait vite. L’amour de Dieu la poussait à rendre service à sa cousine Élisabeth et à lui annoncer la venue du Messie dans ses entrailles.

Quand Marie entre chez Élisabeth, Jean le Baptiste tressaille d’allégresse dans le sein de sa mère. La joie inonde le cœur d’Élisabeth.

Ces quelques lignes de la péricope de saint Luc nous annoncent déjà les caractéristiques de la spiritualité mariale faite de service, de joie messianique et de rencontre dans l’Esprit Saint.

Prions pour les Équipes du Rosaire de La Réunion et de l’océan Indien qui ont pour mystère de référence la Visitation.

Prions pour que les enfants apprennent à prier avec Marie dans l’Ave Marie, dans le Magnificat et le chapelet.

Notre Père. Ave Maria. Gloria.

CD Adorons-le n°14 Jésus, mon Dieu, je t’adore

Troisième mystère joyeux : la naissance de Jésus, l’Épiphanie et la fuite en Égypte

De l’Évangile selon saint Matthieu 2,11 : « Entrant dans le logis, les mages virent l’enfant avec sa Marie sa mère, et se prosternant, ils lui rendirent hommage ; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Après quoi, avertis en songe de ne point retourner chez Hérode, ils prirent une autre route pour rentrer dans leur pays.

Après leur départ, voici que l’Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte ; et restes-y jusqu’à ce que je te dise. Car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva, prit avec lui l’enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Égypte. »

L’adoration des mages marque la dimension universelle du salut apporté par Jésus. Ils viennent de loin. Leur prière d’adoration les introduit dans le mystère de Dieu. L’adoration nous unit à Dieu.

Nous aimons visiter plusieurs crèches pour vivre la prière d’adoration de l’Enfant Jésus.

Après la visite des mages, l’ange de Dieu a demandé à Joseph de partir en Égypte pour sauver l’enfant des mains d’Hérode.

L’enfant Jésus, Marie et Joseph ont vécu comme des réfugiés politiques en Égypte. Nous pouvons invoquer la Vierge Marie comme « Notre-Dame des réfugiés » et saint Joseph comme « patron des réfugiés ». L’enfant Jésus est lui-même le Sauveur des réfugiés.

Prions pour tous ceux qui ne connaissent pas Jésus dans son mystère humain et divin.

Prions pour tous les chercheurs de Vérité et de Dieu.

Prions pour les réfugiés politiques et économiques.

Notre Père. Ave Maria. Gloria.

CD Adorons-le n°5 Jésus (canons)

Quatrième mystère joyeux : la présentation de Jésus au Temple de Jérusalem et la purification de la Vierge Marie

De l’Évangile selon saint Luc 2, 36 ; « Il y avait aussi une prophétesse Anne, fille de Phanouel, de la tribu d’Aser. Elle était fort avancée en âge. Après avoir, depuis sa virginité, vécu sept ans avec son mari, elle était restée veuve ; parvenue à l’âge de quatre-vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le Temple, servant Dieu nuit et jour dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle louait Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. »

Anne, femme âgée, est mise en valeur par saint Luc évangéliste. Anne vivait dans la prière et elle faisait connaître l’enfant Jésus.

Il arrive que les personnes âgées soient méprisées comme étant bigotes. Nous savons à quel point les grands-parents et les grands-mères en particulier peuvent jouer un grand rôle bénéfique dans l’éducation des enfants qui leur restent attachés et reconnaissants toute leur vie.

Parfois, c’est ce lien avec la grand-mère qui permet aux jeunes de traverser des épreuves et de croire en Jésus.

Les grands-mères accomplissent souvent une belle mission d’évangélisation des enfants et de transmission des valeurs chrétiennes dans un contexte sociale de dispersion et de changement permanent.

Prions pour les personnes âgées et en particulier pour les personnes âgées qui souffrent de la solitude et de la maladie.

Rendons grâce à Dieu pour l’apport des personnes âgées à la famille et à l’éducation des enfants.

Prions pour que les retraites permettent aux personnes âgées de vivre dignement leur vieillesse.

Notre Père. Avec Maria. Gloria.

CD Adorons-le n° 7 Nous t’adorons.

Cinquième mystère joyeux : Jésus parmi les docteurs de la Loi au Temple de Jérusalem

De l’Évangile selon saint Luc 2, 48s : « Marie dit à Jésus : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi, nous te cherchions, angoissés. » Et il leur dit : « Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? » Mais eux ne comprirent pas la parole qu’il venait de leur dire. »

Marie et Joseph n’ont pas tout compris, loin de là, ils ont marché dans la foi. La foi est lumière et connaissance. La foi comporte aussi de l’obscurité. Saint Jean de la Croix n’hésitait pas à parler de « la nuit de la foi ».

Demandons au Seigneur la grâce de la foi en Jésus, vrai Dieu et vrai homme.

Prions pour ceux qui ne parviennent pas à croire.

Confions au Seigneur les catéchumènes qui demandent le baptême.

Notre Père. Ave Maria. Gloria.

CD Adorons-le n°9 Qui regarde vers lui

Prions en cette fête de l’Épiphanie : « Aujourd’hui, Seigneur, tu as révélé ton Fils unique aux nations, grâce à l’étoile qui les guidait ; daigne nous accorder, à nous qui te connaissons déjà par la foi, d’être conduits jusqu’à la claire vision de ta splendeur. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur …

Bénédiction : Que le Seigneur nous bénisse et nous garde …

Bonne nuit et à lundi prochain pour la prière du Rosaire.

CD Adorons-le n°8 Puissance, honneur et gloire à l’Agneau.